Soutenez le PS

Adhérez au PS

Elections internes du Parti Kadima

Aujourd’hui, mercredi 17 septembre 2008, le parti centriste Kadima organise des élections primaires pour remplacer le Premier ministre Ehud Olmert à la tête du Parti.

Les 70 000 membres inscrits auront à choisir entre quatre candidats : la ministre des Affaires étrangères Tzipi Livni, le ministre des Transports et ancien ministre de la Défense, Shaul Mofaz, le ministre de la Sécurité publique, Avi Dichter, et le ministre de l’Intérieur, Meïr Shitrit. D’après les derniers sondages, Tzipi Livni devrait l’emporterait avec plus de 40 % des suffrages, contre 28 % pour Mofaz. 

Ehud Olmert ayant annoncé qu’il démissionnerait de ses fonctions de Premeir Ministre dès le résultat de cette élection connu. Il restera cependant à la tête d’un gouvernement de transition tant qu’un nouveau cabinet n’aura pas été constitué.

Cette coalition ne sera pas facile à trouver pour le nouveau chef du parti centriste car le parti religieux Shas, partenaire indispensable de la coalition dans la configuration politique actuelle du Parlement, fait monter les enchères. Il devra aussi composer avec le parti Travailliste, Avoda. 

D’un autre côté, le futur chef de gouvernement devra forcement réussir à allier les forces en présence si il ou elle ne souhaite pas que des élections générales anticipées soient organisées ce qui amènerait,  sans aucun doute Benyamin Nétanyahou, le chef de fil du Likoud – le parti de droite nationaliste – à prendre la tête de l’état. 

Ces élections internes risque aussi d’avoir des conséquences sur le processus de paix israélo-palestinien. Si Tzipi Livni l’emporte, elle continuera les négociations qu’elle mène actuellement avec Ahmed Qoreï, le représentant de l’Autorité palestinienne, dans la continuité d’Annapolis. Quant à Shaul Mofaz, il estime que ces négociations sont « une perte de temps » et préconise la « méthode forte ».

Néanmoins, Tzipi Livni affirme qu’elle ne négociera avec le Hamas qu’à condition qu’il « reconnaisse Israël, renonce au terrorisme et entérine les accords passés » avec les Palestiniens, ce que le mouvement islamiste n’est pas prêt à faire. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.