Soutenez le PS

Adhérez au PS

La « jungle » de Calais. Une opération médiatique

jungle-calais
Le Parti socialiste exprime son indignation face à la brutalité du démantèlement de la « jungle » de Calais. D’autant plus que cette opération médiatique, qui s’inscrit dans la continuité d’une politique inhumaine et inefficace, ne règle rien sur le long terme.
La fermeture de Sangatte en 2002 a entraîné la multiplication de jungles comme celle de Calais sur tout le littoral. L’opération de « fermeture » de celle de Calais ne mettra pas fin à cette situation, les mêmes causes produisant les mêmes effets.

Cette opération ne résout aucun des problèmes d’immigration clandestine et n’apporte aucune solution aux problématiques de ces exilés, qui, pour la grande majorité d’entre eux, relèvent du droit d’asile. Au contraire, ce tapage médiatique aura deux conséquences : les filières clandestines et autres passeurs, qu’Eric Besson prétendait vouloir toucher, sont aujourd’hui à l’abri et les réfugiés sont renvoyés à une clandestinité encore plus grande.
Alors que le Haut Commissariat des Nations Unies pour les Réfugiés (HCR) et le Commissaire Européen aux Droits de l’Homme ont appelé l’Europe à prendre ses responsabilités dans l’accueil et l’asile des réfugiés, la seule solution proposée par Eric Besson à l’Union Européenne est un renforcement de l’agence Frontex qui n’a pour but que de maintenir les demandeurs d’asile aux portes de l’Europe. Il faut trouver des solutions à l’intérieur de l’Union sur la base de la solidarité entre les pays membres.
Le Parti Socialiste dénonce les méthodes inhumaines et l’absence de solutions pérennes du gouvernement et exige des garanties sur les conditions d’hébergement, l’accès au droit d’asile des exilés et l’accompagnement des mineurs isolés qui composent près de la moitié des réfugiés placés ce matin en centres de rétention.

Les commentaires sont fermés pour cet article